Les inflations, Revue d’économie financière, n°152, 1er trimestre 2024, 323 pages

En choisissant le pluriel pour titre  de ce nouveau et stimulant opus collectif, les directeurs de publications Hans Helmut KOTZ et Jean-Paul POLLIN ont tenu à souligner le point commun des  réflexions de leurs prestigieux contributeurs et coauteurs  :

L’inflation, comme son surprenant retour, est loin de se résumer dans un phénomène univoque. En  effet, ce qui à l’analyse, parait le plus dominant  reste à la fois, l’hétérogénéité des « Histoires  d’inflations »  et les différences entre les pays et lescatégoriesde revenus.La dispersion des situations des États membres en est une autre illustration (l’ écart type de l’ inflation sous-jacente passant de 1,7 en moyenne historique à 6,5 en 2023 !!).

 L’inflation ainsi que les discussions sur ses origines, reste un sujet récurrent qui continue d’entretenir de nombreuses polémiques entre les économistes les plus éminents. Cette nouvelle parution de la REF  apporte  de précieux éclairages à cette  réflexion en quatre  chapitresparticulièrementdocumentés.

Après un rappel  du contexte historique  et des  différences entre les pays de l’Union monétaire européenne, les États-Unis et les économies émergentes, sont exposées les raisons du retour de l’inflation d’un point de vue analytique. Aux termes de leurs réflexions, les auteurs ouvrent des perspectives pour des politiques à mettre en œuvre pour revenir à la  stabilité  des prix, ce qui demeure le principal objectif  des banques centrales : «… rares sont  ceux qui ont vus  revenir l’ inflation : La hausse soudaine et brutale des niveaux de prix  dans le monde entier a été sous-estiméetant par les intervenants de marché, les analystes, ainsi que les banques  centraleselles-mêmes». Les experts de leur côté  continuant  à débattre  sur le caractère  transitoire ou permanent de  cette inflation  comme sur ses  causes profondes : demande, offre, changements  structurels ?

 Ce qui par contre apparait comme inexorable, eu égard aux  tensions  géopolitiques , comme  à l’ampleur que prendront  les sujets liés à la  sécurité nationale, à la  transition  verte ou, numérique, c’est une  tendance  lourde vers une inflation sous- jacenteplus élevée.

 Avec une prolongation de la crise du coût de la vie et des coûts politico-économiques qui l’accompagnent et bien qu’il s’agisse d’un phénomène monétaire , l’inflation est : «  un symptôme de difficultés économiques , sociales et politiques  réelles. »(Tobin 1987) .

Une  évolution que Pascal Blanqué, dans les aventures de l’inflation chez Calmann-Lévy,avait qualifiée de  son  coté de  «changement  de  régime».

 Jean louis   CHAMBON

 Président  d’honneur du Prix  TURGOT

Hans Helmut Kotz, resident fellow à Harvard University& Cambridge et senior fellow au Leibniz Institutefor financial research

Jean-Paul Pollinest Professeur émérite à l’université  d’Orléans

Share Article:

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Club Turgot

En 2023, le Club Turgot a lu 195 ouvrages en langue française publiés dans l’année et a
rédigé 97 chroniques qui ont été publiées dans une dizaine de revues et sur 4 sites internet.
Il s’est efforcé de couvrir les principales problématiques soulevées en 2023 et de remarquer
des auteurs aux profils différents.

Recent Posts

  • All Post
  • Chronique
  • Grand prix Turgot
  • Hommage
  • Prix spéciaux
  • Publication 2024
    •   Back
    • P Artus
    • J Mistral
    • M. AGLIETTA
    • J; DE LAROSIERE
    • D Cohen
    • C. SAINT-ÉTIENNE
    • P; BLANQUE
    • J-M DANIEL
    • C. de BOISSIEU
    • F. BOURNOIS
    • JP BETBEZE
    • V. LEVY
    •   Back
    • monnaie-finance
    • économie
    • management
Edit Template

© 2023 Created with Royal Elementor Addons